En Vélo !

Encourager les circulations douces,

faciliter le vélo

L’association « Vélo dans la ville » a interrogé notre liste sur le thème « parlons vélo ! ».

L’équipe « Parce que nous aimons Crest » souhaite préparer avec tous les acteurs concernés, dont bien sûr « Vélo dans la ville », un plan mobilité conciliant au mieux les enjeux des piétons, des cyclistes, des motocyclistes, des automobilistes, quel que soit leur âge. Nous souhaitons, en particulier, encourager les circulations douces à pied et en vélo. De nombreuses actions ont été mises en œuvre ces dernières années (aménagement de la Grand’rue, garages et arceaux vélo, bandes cyclables, projet de la passerelle). Bien sûr, avec l’augmentation bienvenue du nombre de vélos, beaucoup est encore à faire.

Pour répondre ici à quelques questions de « Vélo dans la ville », nous souhaitons dans le « plan mobilité » réaménager l’axe du cimetière au Pont Mistral. Les abords du lycée Armorin seront la première priorité. L’avenue Armorin est assez large pour rétrécir la chaussée (cela ralentira les voitures), aménager des pistes cyclables séparées de la chaussée par une bordure végétalisée, refaire les trottoirs. Nous proposons sur les quais Latune et Faure de basculer le stationnement côté Nord et d’aménager au sud un itinéraire agréable pour les piétons et les vélos. L’élimination complète du stationnement, y compris côté Nord, demandée par « Vélo dans la ville », ne nous parait pas une bonne chose pour concilier les différents besoins. Nous assumons le passage, pour des raisons de sécurité, à 30 km/h sur la plus grande part de l’agglomération. Cette limite doit être mieux respectée. Quelques zones 20 peuvent être instituées, par exemple, devant le lycée Armorin et près des écoles.

Il est important que les responsables d’habitat collectif installent bien des garages à vélos accessibles, sûrs, assez nombreux. Des box à vélos (esthétiques comme sur l’écosite) seront installés en concertation avec les usagers.

Pour les écoles, des vélobus (sur le modèle du pédibus) seront encouragés et les actions pédagogiques (par exemple permis vélo) développées. Les élus se déplacent déjà volontiers à vélo et la ville qui possède déjà des vélos pourra en mettre à disposition de ses agents selon les besoins du service.

Nous souhaitons observer les meilleurs pratiques en matière de circulations douces et nous en inspirer. Nous lancerons un concours valorisant les meilleures initiatives, même modestes, qui peuvent être prises par les Crestois.

Une action positive en matière de circulation douce et en particulier de vélo prend place dans notre vision d’écodynamisme. Encourager des pratiques nouvelles sans brimer d’autres citoyens, valoriser, pour tous, chaque pas dans la direction de pratiques plus respectueuses de l’environnement, avoir un regard pragmatique sur les réalités du monde d’aujourd’hui (il y a des automobilistes et il ne faut pas nier leurs contraintes) et construire constamment un chemin du progrès.

 

 
 

Parce que nous aimons Crest.