Tribune de Thierry GUILLOUD : DEMAIN

DEMAIN

Le 16 mars un choix a été fait et notre société a été stoppée dans son mouvement normal. Certains disent aujourd’hui anormal. Pour demander qu’il n’y ait pas de retour à “l’anormal” et laisser à penser que leurs critiques, leurs idées d’avant étaient validées par le virus. Alors que ce virus ne valide absolument rien bien qu’étant un révélateur de problèmes. Il nous oblige à réfléchir à nos comportements futurs mais certainement pas à tout “foutre en l’air”.


Le confinement était nécessaire pour protéger la population du Covid-19 et éviter l’engorgement du système hospitalier.
Pour autant certains ont continué à travailler, à Crest aussi. À assurer la continuité des besoins essentiels. Que ce soit dans le public ou le privé. Bien évidemment les salariés et agents des services hospitaliers. Mais aussi tous les autres. Travailleurs du quotidien sans lesquels point de salut. Comme d’ailleurs il n’y a point de salut aujourd’hui sans la mobilisation de tous.


Bien sûr le risque de se focaliser sur la reprise immédiate et totale de notre système productif est grand alors que le besoin de concilier justice sociale et transition écologique avec ce redémarrage est essentiel. Un travail en commun permettra d’éviter les outrances pour améliorer notre vie et ici notre belle ville de Crest.


Il est nécessaire de se mobiliser pour préserver l’emploi. Nous avons l’obligation de faire preuve d’imagination pour travailler tous mais aussi travailler mieux.

 

 

Des réflexions, des débats, des choix  seront nécessaires au niveau national, par exemple pour la revalorisation des métiers sous-estimés et pourtant si importants pendant la crise sanitaire. Cette reconnaissance ne peut se résumer au versement d’une prime. Aujourd’hui, l’enjeu est local : l’avenir de Crest. Demain, nous devons plus que jamais faire preuve de courage et de sérieux dans l’action, de sens de l’innovation. Certains de nos concurrents du premier tour reconnaissent nombre de qualités au bilan de la mairie. Alors, pourquoi d’autres veulent-ils à tout prix  imposer à Crest une fracture idéologique et générationnelle ?  Assurer l’avenir de Crest est notre engagement ; il s’adresse à tous les Crestois. Nous savons que des choses doivent bouger, changer, mais nous ne voulons pas renverser la table. Nous avons vécu une crise sanitaire, nous risquons une grave crise économique et sociale. N’ajoutons pas, à Crest, de l’instabilité, du charivari, au contexte inquiétant qui nous entoure.

 

L’élection municipale est-elle là pour dire  si une vision décroissante du monde s’impose ? Est-elle là pour dire qui, de la France Insoumise, d’Extinction Rébellion ou du Parti communiste doit avoir le plus de sièges ? Non. Seule une action pragmatique permettra à Crest de rebondir dans la crise. Nous souhaitons que tous, en incluant ceux qui n’ont pas voté pour nous au premier tour, participent à une action collective et efficace. C’est le choix, pour notre ville, d’une gestion exigeante, optimiste et enthousiaste, pour le bien de tous.

Parce que nous aimons Crest

Thierry Guilloud